04 67 700 666 ecrire@woodyflam.com

Lundi au Vendredi : 9h-12h / 14h-18h et le Samedi 9h-12h

Le chauffage constitue plus de la moitié des dépenses énergétiques des ménages. Ainsi, se tourner vers la ressource la moins chère devient incontournable. De plus, le bois est une source d’énergie verte, non polluante et respectueuse de l’environnement. Voici quelques données autour des prix du marché de l’énergie verte et du bois de chauffage.

Le bois, ressource la moins chère

Le chauffage au bois est la plus économique de toutes les solutions loin devant le gaz naturel, le fioul, le propane et l’électricité. Cette dernière étant certainement la plus chère d’entre toutes.

 

En effet, pour 1000 euros d’installation, le bois affiche un coût arrêté à 5,53 euros pour 100KWh PCI. Il engendre aussi un coût d’entretien de 60 euros. Ainsi le prix du bois de chauffage est largement inférieur par rapport aux autres solutions de chauffage.

Le gaz naturel implique de nombreuses dépenses d’installation constituées par le raccordement GRDF, les aménagements intérieurs, l’obtention du certificat de conformité… En plus d’engendrer des prix d’entretien allant jusqu’à 100 euros pour 6,80 euros à payer sur 100KWh PCI.

Et encore, il faut savoir que le gaz naturel est encore le moins cher après le bois. Ce, étant donné que les autres options telles que le fioul, le propane ou l’électricité sont proposés à des coûts qui vont encore en augmentant.

Ainsi, le fioul vous fera dépenser en installation intérieure pour environ 10 000 euros. Sans compter les raccordements et l’achat de la citerne qui vous coûteront autour de 5000 euros. Le prix de 100KWh PCI est de 20 centimes supérieur au prix du gaz naturel.

Lorsqu’on se tourne vers le propane, celui-ci entraine des dépenses d’installation autour de 10 000 euros tandis que le prix de 100Kwh PCI est de 11,68 euros. L’entretien est de 150 euros contre 100 euros pour le gaz naturel et le fioul.

Enfin, l’électricité est la plus couteuse dans la mesure où les 100Kwh sont proposés autour de 17,39€. Même si le coût d’un radiateur en guise d’équipement peut être amoindri selon la qualité choisie et qu’il n’y ait pas trop de coût d’entretien.

Ainsi, même avec 1000 euros de coût d’installation, le bois reste le plus avantageux financièrement et énergétiquement parlant.

Les avantages du bois

Le bois, en plus d’être la moins chère des ressources énergétiques, a le mérite de proposer un bilan de CO2 négatif. Et ce, dans la mesure où il a vocation à capter plus de gaz carbonique qu’il n’en produit au cours de sa combustion.

En vous équipant d’installations aux normes et en les entretenant correctement, votre utilisation du bois minimisera les coûts liés aux entretiens et aux réparations.

Votre bois de chauffage sera encore moins cher si vous vous fournissez à proximité des zones forestières.

Face aux fluctuations du prix des énergies fossiles et à leur raréfection, le bois devient de plus en plus incontournable.

Même en prenant le coût réel d’usage comme indicateur de prix, mais pas uniquement le coût énergétique de ces ressources au Kwh, le bois reste toujours moins cher.

Le seul inconvénient que l’on pourrait reprocher au bois est de nécessiter un espace de stockage assez grand. Le problème s’amoindrit lorsqu’on fait appel aux granulés de bois dont le conditionnement est généralement plus compact.

Il est également utile d’approvisionner plusieurs fois votre cheminée ou votre poêle dans la journée.

Pour ce qui est du coût, il reste pour l’heure, la solution la moins chère du marché, tous paramètres combinés.

Recevez notre newsletter

Code de sécurité
captcha

Veuillez recopier le code