04 67 700 666 ecrire@woodyflam.com

Lundi au Vendredi : 9h-12h et 14h-18h - Samedi : 9h-12h

Le bois de chauffage constitue une source énergétique plus écologique comparée aux énergies fossiles. Mais pour remplir ce critère, il est impératif de ne recourir qu’au bois de chauffage sec. On vous explique pourquoi utiliser du bois de chauffage sec est important.

Pour une consommation rentable

Pour réduire la quantité de bois de chauffage à acheter, le premier réflexe à avoir est de s’approvisionner en combustible de qualité. Le bois de chauffage sec, c’est-à-dire qui affiche un taux d’humidité inférieur à 20%.

Ceci, car la chaleur qu’il fournit ne se fait pas attendre tandis que sa combustion se veut être complète, avec peu de perte.

Cette rentabilité sera encore renforcée lorsqu’on choisit des essences de bois reconnues pour leur performance de chauffe, à savoir, le chêne, le charme, le hêtre…

Le bois de chauffage sec est donc tout le contraire du bois encore humide. En effet, ce dernier utilise une bonne partie de ses calories. pour son propre séchage.

Le séchage est un processus long quand on sait que le bois fraichement coupé affiche un taux d’humidité de 70%. Ce chiffre descend à 30% après 6 mois de séchage.

Le bois de chauffage sec, une source énergétique facile à utiliser

En plus des économies qu’apporte sa consommation, un bois sec permet de se chauffer dans des conditions très confortables.

Vous n’avez pas à faire beaucoup d’effort pour obtenir la chaleur utile au chauffage de votre foyer. En effet, le bois de chauffage sec s’allume facilement et atteint rapidement la température qu’il faut.

L’économie que vous réaliserez avec le bois sec se situe autour des 30%. Et en plus, vous aurez moins de contrainte en termes de stockage.

Grâce à ses performances de chauffe, il facilite l’entretien de vos équipements, qu’il s’agisse de cheminée, votre insert, votre chaudière ou encore votre poêle à bois. Ils connaitront moins d’encrassement notamment grâce à la diminution des cendres et des fumées produites.

Vous ne dépasserez certainement pas le nombre de ramonage imposé par la législation. Soit de 1 à 2 entretiens par année selon votre secteur géographique. De même, vous pourrez accroitre la longévité des équipements de chauffage.

Enfin, l’émission de CO2 et de particules nocives est quasi nulle lorsqu’on opte pour du bois sec. Ce résultat sera impossible si vous vous contentez d’un bois quelconque, non certifié et dont les conditions d’exploitation laissent à désirer.

Pour une source énergétique certifiée

Pour reconnaitre le bois sec, prenez deux bûches et faites les résonner l’une contre l’autre. Elles doivent donner un bruit parfaitement sec contrairement au bois encore humide qui offre un bruit sourd.

Vous constaterez que le bois de chauffage certifié LR Sud Bois Bûches ne vous garantira pas son niveau de séchage. Et ce, étant donné qu’il a suivi des règles strictes en matière de coupe, de conservation et d’exploitation. Ceci avant d’avoir pu bénéficier de son label de qualité.

Quelques astuces pour reconnaitre le bois sec

Pour reconnaître que votre bois est bien sec, mettez un peu de liquide vaisselle à l’une de ses extrémités et soufflez l’autre bout.

Si le liquide mousse ou produit une bulle, l’air a parfaitement circulé à travers les veines de votre bois. Celles-ci sont donc dépourvues d’eau, ce qui constitue la preuve que votre bois est bien sec.

A vue d’œil, le bois sec a des extrémités fissurées, il est inodore, sans moisissures et affiche une couleur claire.
Pour ceux qui ne veulent pas se fier à leur intuition, on peut aussi évaluer le bois sec grâce à un humidimètre.

Recevez notre newsletter

Code de sécurité
captcha

Veuillez recopier le code