04 67 700 666 ecrire@woodyflam.com

Lundi au Vendredi : 9h-12h et 14h-17h - Samedi : 9h-12h.

Suite à la publication d’un article concernant l’achat de bois de chauffage en grande surface sur lemarchedubois.com, à lire ici, voici la réaction de M. Yann Fortunato, Président du label LR Sud Bois Bûche et PDG de WOODY FLAM.

« Le bois de chauffage, première des Energies Renouvelables en France représente un volume consommé de plus de 30 millions de m3 de bois soit un marché approximatif de 3,5 milliards d’euros.

La France est largement pourvue en forêts de production et les politiques poussent à la consommation de bois, et pour l’énergie, et pour la construction, pour lutter contre le déficit de la balance commerciale Française et pour améliorer notre degré d’autonomie énergétique.
Devant une telle ampleur, la grande distribution (de bricolage d’abord puis généraliste), avide de nouvelles niches ne pouvait rester en dehors de ce marché à la fois par opportunisme commercial et par démagogie écologique.

Quel regard avoir sur cette situation : Tout d’abord reconnaître que si les clients vont acheter leur bois en Grande distribution c’est qu’ils n’ont peut-être pas toujours été satisfaits par leurs fournisseurs précédents ou que leurs fournisseurs actuels n’ont pas su évoluer à la hauteur de leur demande.
Aussi, est-il certain que la distribution spécialisée doit se professionnaliser pour répondre à des demandes de consommateurs toujours plus exigeantes tant en ce qui concerne la qualité du bois (séchage, dimensions, essences) que la qualité des services (conseils, disponibilité, livraison sur palette…).

La démarche commerciale de la Grande Distribution apparaîtrait cohérente si les prix pratiqués étaient des prix de marché et qu’ils permettaient à toute une filière de vivre honorablement enfin si le modèle économique était réellement vertueux.
Mais dans bien des cas il n’en est rien. Fort de vouloir prendre rapidement des parts de marché, la grande distribution, fait du dumping des prix en allant s’approvisionner à l’étranger, de bois de qualité souvent douteuse, sur des filières à bas coûts de main d’œuvre en faisant circuler des camions sur des distances pouvant aller jusqu’à 2500 km. Ces camions polluent. Ils représentent une source de danger sur les routes et roulent dans des conditions sociales qui représentent une concurrence illégale pour nos transporteurs Français !

Rappelons alors que le bois, énergie renouvelable la moins polluante, l’est réellement si elle est produite et consommée en circuit court.

Rappelons que la France est largement pourvue en bois et que le développement des Energies Renouvelables doit produire de l’emploi Français.

Comme il semble impossible de refréner l’appât du gain de la grande distribution, il est nécessaire de rappeler le rôle et donc le regard avisé que doit garder le consommateur lors de son acte d’achat. Cet engagement de la part des consommateurs devra être rapidement appuyé par la mise en place d’un marché carbone pour juguler l’actuelle loi de la jungle commerciale et la recherche du prix toujours le plus bas aux effets dévastateurs.

Acheter du bois Français semble une évidence. Il doit être sec, de provenance labellisée pour garantir la gestion durable des forêts dont il provient.

C’est toute la démarche de bons nombres de professionnels qui s’engagent en région dans des normes de qualité comme France Bois Bûche et qui n’ont qu’une volonté, celle d’accompagner leurs nombreux clients dans la transition énergétique, la mise en place d’un monde décarboné et une meilleure prise en compte environnementale. »

Yann Fortunato
Président LR Sud Bois Bûche et Woodyflam
Président commission bois énergie FNB

source photo :acqualys.fr

    Recevez notre newsletter

    Code de sécurité
    Pour utiliser CAPTCHA, vous avez besoin d’installer l’extensionReally Simple CAPTCHA.

    Veuillez recopier le code