04 67 700 666 ecrire@woodyflam.com

Lundi au Vendredi : 9h-12h et 14h-17h - Samedi : 9h-12h.

Etant l’heureux propriétaire d’une maison avec cheminée, vous vous demandez comment acheter du bois de chauffage mais vous ne connaissez pas grand-chose en la matière ? Voici les conseils de Woody Flam.

Le premier réflexe à avoir

Avant de vous précipiter vers votre fournisseur de bois de chauffage, vous devez d’abord connaitre le type de bois que vous recherchez. Celui-ci peut être sec ou mi-sec. 

Le bois mi-sec vous oblige à vous le procurer à l’avance. Et ce, de préférence au début du printemps. Vous devrez prévoir un endroit dédié pour son stockage.

Le plus souvent, votre choix devra se porter sur du bois sec. En effet, celui-ci s’utilise immédiatement sans qu’il ait besoin d’un temps supplémentaire de séchage. Dans ce cas, il est essentiel de s’assurer d’un taux d’humidité inférieur à 20%. Et ce, afin que votre bois de chauffage vous offre le meilleur rendement.

A ce taux, votre bois sec vous assurera un pouvoir calorifique optimal. De plus, il limitera les émanations de fumée et de gaz à effet de serre.

Le choix de l’essence

Pour pouvoir acheter du bois de chauffage et l’utiliser dans les meilleures conditions, vous devez également connaître l’essence dont il est issu. Les essences de nature à vous offrir une combustion optimale sont le chêne, le hêtre, le charme, le frêne…

Ces arbres qui appartiennent à la catégorie des feuillus vous proposent un pouvoir calorifique supérieur. Si celui-ci est égal pour chacune de ces essences, il faut par contre savoir que leur combustion n’est pas la même.

Ainsi, le charme et le hêtre se consument de façon plus rapide en produisant une flamme généreuse. Ils se prêtent parfaitement aux flambées-plaisirs tout en permettant de profiter d’une chaleur que l’on obtient des allumages.

Le chêne et le frêne offrent une combustion plus lente. On les choisira donc pour les feux que l’on veut continus et durables.

Les normes associées au bois de chauffage

En matière de bois de chauffage, il existe bien une norme de qualité LR Sud Bois Bûche. Elle offre certaines garanties sur la quantité réelle de votre bois. De même que la nature de leur essence et leur siccité, c’est-à-dire leur niveau de séchage.

Le label PEFC ou FSC signifie que votre bois de chauffage a été prélevé d’une forêt bénéficiant d’une gestion durable.

On peut aussi trouver des fournisseurs qui respectent une charte dans leur exploitation du bois. 

Où acheter son bois de chauffage ?

Pour s’assurer que votre fournisseur de bois de chauffage soit le bon, vous pouvez vous fonder sur sa réputation et les avis de ses clients. En tout état de cause, vos transactions doivent toujours s’accompagner d’une facture, cette pièce étant essentielle en cas de réclamation.

La norme LR Sud Bois Bûche est pour l’heure la meilleure garantie pour ne pas tomber sur du bois de mauvaise qualité.

Quoiqu’il en soit, vos achats doivent toujours être effectués auprès de professionnels jouissant d’une bonne notoriété et de préférence visibles sur internet.

Quel que soit le prestataire choisi, vous devez pouvoir connaitre la provenance de votre bois. Privilégier le bois Français vous garantit aussi une source d’énergie propre.

Le bois comprimé

A volume égal et pour un rendement 3 à 4 fois supérieur à la bûche traditionnelle, vous pouvez aussi faire appel au bois comprimé, issu de la compression de sciures de bois.

La bûche comprimée est très pratique pour le poêle à bois et pour les personnes qui vivent en ville qui n’ont besoin que d’un chauffage d’appoint. Elle nécessitera moins d’espace de stockage.

Allumage et stockage

Pour allumer votre bois de chauffage, privilégiez l’allume-feu issu de matériaux naturels, plus écologiques.

Stockez votre bois mi-sec dans un endroit aéré et sec. En extérieur, on peut le laisser à découvert pour quelques mois afin que la pluie le lave et couvrez-le d’une bâche une quinzaine de jours avant l’utilisation pour lui éviter de reprendre l’humidité.

Le prix

Pour ce qui est du coût, la bûche de 50cm est moins chère que celle de 33cm. Il faut compter entre 75 à 95 euros le stère selon que l’on soit en milieu rural ou urbain, proche ou éloigné des forêts ou encore que l’on veuille se procurer du bois sec ou mi-sec.

    Recevez notre newsletter

    Code de sécurité
    Pour utiliser CAPTCHA, vous avez besoin d’installer l’extensionReally Simple CAPTCHA.

    Veuillez recopier le code